Menu hamburger
Logo Certifopac Accueil
×Fermer

© Certifopac 2023, tous droits réservés.

Certification Qualiopi VAE – Validation des acquis par l’expérience

main tenant un stylo et remplissant un formulaire

Publié le 2 décembre 2020

Mis à jour le 2 février 2023

⏱ Temps de lecture : 5mn

Certification Qualiopi VAE – Validation des acquis de l’expérience

La loi du 5 mars 2014 consacre la pratique, en introduisant dans le Code du travail, un chapitre sur l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience. La publication, fin d’année 2022, de la loi relative au marché du travail, permet de consolider la démarche de la validation des acquis de l’expérience.

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’une expérience en rapport direct avec la certification visée (salariée ou bénévole), peut prétendre à la VAE, la validation des acquis de l’expérience ou à la validation d’un bloc de compétences d’une certification professionnelle. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP.

Les compétences du candidat à la VAE sont évaluées à partir d’un dossier de validation et/ou d’un entretien couplé à une observation en situation professionnelle en lien avec la certification demandée. 

Les prestataires d’actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience – VAE – qui souhaitent bénéficier des fonds publics ou mutualisés sont concernés par la certification Qualiopi. La VAE fait partie des 4 catégories d’actions pouvant être certifiées Qualiopi par Certifopac et devra donc satisfaire aux exigences de 22 indicateurs du référentiel national qualité.

Quelles sont les exigences spécifiques à la VAE dans Qualiopi ?

Parmi les 22 indicateurs à respecter, le guide de lecture de Qualiopi mentionne pour certains des spécificités pour les prestataires de VAE :

  • Diffusion de l’information : Dans l’indicateur 1, les contraintes et les exigences de la démarche de VAE doivent être formalisées et clairement communiquées au candidat. Pour les diplômes délivrés par l’éducation nationale, les modalités de l’étude personnalisée doivent également être transmises. 
  • Définition des objectifs : l’indicateur 5 précise que l’accompagnement est contractualisé et énonce les engagements respectifs du bénéficiaire et de l’accompagnateur.
  • Adaptation de la prestation : l’indicateur 10 suggère que le prestataire met en œuvre les phases individuelles et/ou collectives et adapte la durée et les modalités d’accompagnement en fonction du bénéficiaire.
  • Atteinte des objectifs : l’indicateur 11 vérifie que le dossier de suivi du candidat permet d’apprécier la progression du bénéficiaire tout au long de la prestation au regard des objectifs.
  • Présentation à la certification : pour l’indicateur 16, le prestataire démontre qu’il a demandé au certificateur les conditions de présentation aux certifications et les calendriers de jury.
  • Coordination des acteurs : l’indicateur 18 précise que les intervenants externes ne sont ni les certificateurs ni les financeurs.
  • Compétences des acteurs : l’Indicateur 21 demande à ce que les accompagnateurs soient formés à l’analyse des référentiels métiers et certifications dont ils ont la charge ainsi qu’à la méthodologie d’accompagnement.

Consolidation de la démarche VAE en 2023 et Qualiopi

La démarche de VAE est renforcée au cours de l’année 2023. En effet, les conditions pour bénéficier de la VAE sont simplifiées.

Il n’est plus nécessaire de prouver 1 an (minimum) d’expérience professionnelle dans le domaine de la certification visée. La notion de durée a été supprimée et les expériences non professionnelles (bénévoles) sont prises en compte.

Le bénéficiaire peut viser l’obtention d’un bloc de compétences d’une certification et plus seulement la certification complète.

Le parcours de validation a été remodelé et la durée du congé de VAE doublé pour atteindre 48 heures.

Enfin, le financement de ce dispositif a été pérennisé.

Tous ces éléments conduisent à penser que le recours à la VAE étant facilité, la demande va augmenter. Ainsi, les bénéficiaires vont être à la recherche d’organismes pour leur accompagnement à la VAE. Ceux-ci devront être certifiés Qualiopi afin que les demandeurs puissent bénéficier de fonds publics.

Contenu écrit par :
Jimmy Martin

Co-fondateur de Certifopac, responsable commercial.