Menu hamburger

© Certifopac 2024, tous droits réservés.

Accréditation n° 5-0620. Portée disponible sur www.cofrac.fr

Déjà certifié.e ? Rejoignez la famille Certifopac en renouvelant votre certificat. Certifopac est accrédité par le COFRAC (Accréditation n° 5-0620.
Portée disponible sur www.cofrac.fr) et présent sur la liste des certificateurs du Ministère du Travail.

Enquête de la DARES sur Qualiopi : l’analyse de Certifopac

L’enquête sur la certification Qualiopi (ECQ) a été réalisée à la demande de l’Inspection générale des affaires sociales et de l’IGESR missionnées par le ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse et la ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels, sur le système de qualité de la formation en France et la mise en place de la certification Qualiopi. 

Cette enquête a été réalisée au cours de l’été 2023 auprès d’environ 12 000 organismes de formation et CFA. Certifopac a souhaité réaliser une analyse fine de ce premier retour. 

fille en train de tenir un dossier orange dans les bras

Résultat général

Les résultats de l’enquête montrent qu’environ 53% des entités de formation, incluant les formateurs indépendants et les centres de formation d’apprentis, indiquent avoir obtenu la certification Qualiopi (49%) ou être en voie de l’obtenir (4%). Cependant, 42% des prestataires rapportent ne pas détenir cette certification ou l’avoir perdue. Curieusement, 5% des organismes sondés ne sont pas informés de l’existence de la certification Qualiopi. 

Les résultats de l’enquête DARES auprès des organismes non certifiés. 

Pour quelles raisons n’êtes-vous pas rentré dans le processus Qualiopi ou avez-vous abandonné ? 

Près de la moitié des prestataires de formation estiment que le coût (38%) et la complexité (48%) du processus de certification Qualiopi sont prohibitifs. Un autre facteur dissuasif est le manque de personnel qualifié, une contrainte pour 45% des organismes, indiquant que le recrutement ou la formation du personnel représente un obstacle majeur. De plus, 31% des prestataires perçoivent un retour sur investissement insuffisant, et 20% jugent que la reconnaissance actuelle de la qualité de leurs formations est adéquate, mettant en question la nécessité de la certification. Souvent, ces prestataires fonctionnent sans la certification Qualiopi, généralement en tant que sous-traitants pour des organismes déjà certifiés (48%), ou parce qu’ils ne reçoivent pas de financements publics (22%). En résumé, les défis financiers et opérationnels associés à la certification, couplés à un retour sur investissement jugé faible, sont des raisons courantes pour lesquelles des organismes choisissent de ne pas s’engager dans le processus de certification Qualiopi. 

Selon vous, quelles seraient les conséquences à moyen ou long terme de l’absence de certification Qualiopi (ou de sa perte) sur votre organisme ? 

Parmi les organismes de formation non certifiés Qualiopi, une grande majorité (85 %) n’ont jamais envisagé d’acquérir cette certification. Les autres ont soit abandonné la démarche (12 %), soit dans de rares cas, perdu leur certification. Concernant les répercussions à moyen et long terme de ne pas posséder la certification, les opinions varient : près de la moitié (48 %) des organismes de formation non certifiés n’envisagent aucune conséquence négative. Cependant, 23 % des répondants reconnaissent le risque d’abandonner l’activité de formation si la certification n’est pas obtenue ou maintenue. Un organisme sur cinq pourrait envisager de devenir sous-traitant. Ces chiffres révèlent que, bien qu’une part considérable des organismes de formation non certifiés ne perçoivent pas d’impact direct, pour d’autres, l’absence de certification Qualiopi pourrait se traduire par des pertes de clients (17 %) et de chiffre d’affaires (20 %), mettant en évidence l’importance stratégique de la certification pour la survie et le développement économique dans le secteur de la formation. 

Les résultats de l’enquête DARES auprès des organismes certifiés

 

Pourquoi cherchez-vous ou avez-vous cherché à obtenir la certification Qualiopi ? 

Les facteurs motivant les organismes de formation à entreprendre la certification Qualiopi sont diversifiés. La validation de la qualité des formations est le plus cité (83 %), soulignant la valeur de la certification comme marqueur de qualité. L’obtention de fonds publics est aussi un moteur important (65 %), indiquant l’importance capitale du soutien financier pour ces organismes. D’autres raisons incluent la possibilité d’offrir des formations CPF ou des VAE (33 %). Lorsqu’il s’agit de choisir entre répondre à des exigences administratives pour accéder à des financements et l’ambition d’améliorer et de pérenniser leurs pratiques, une majorité significative d’organismes (plus de 60 %) privilégie l’accès aux fonds publics comme objectif principal de la certification. 

💡 L’avis de Certifopac : La réponse « Attester de la qualité des formations » nous parait délirante car en inadéquation complète avec l’essence même de ce que représente Qualiopi. Si ce chiffre est vrai, cela reflète le problème de méconnaissance des publics OF pour Qualiopi, qui garantit la qualité du processus qualité en tant qu’OF, et non pas la qualité d’une formation. 

L’obtention de la certification a contribué à modifier… 

Une majorité d’organismes de formation, représentant 53%, reconnaissent que l’acquisition de la certification Qualiopi a entraîné des changements dans leurs méthodes de travail, suggérant une optimisation de la qualité et de l’efficacité de leurs opérations. La manière dont ils encadrent la formation (33%) et la manière dont ils sont perçus sur le marché (28%) montrent des améliorations significatives, révélant que la certification a le potentiel d’améliorer la qualité de l’enseignement et la notoriété de l’organisme. Par ailleurs, seulement 16% des organismes certifiés indiquent que la certification n’a pas eu d’impact sur leurs pratiques. Les changements les plus fréquemment mentionnés concernent les procédures opérationnelles globales (53%) et le suivi pédagogique (33%), reflétant une influence positive de la certification sur l’amélioration des processus internes et de la qualité pédagogique. 

Conclusion : 

Obtenir la certification Qualiopi requiert des ressources importantes, tant financières qu’en termes de personnel. Pour se préparer à l’audit de certification, la moitié des entités de formation déjà certifiées ou en voie de l’être ont sollicité des services de conseil. L’objectif principal de 75% de ces accompagnements était de clarifier les exigences préalables de Qualiopi. Néanmoins, cela n’élimine pas le besoin pour ces organismes de s’investir pleinement dans le processus de préparation : une large majorité, soit 84 %, affirme que la préparation essentielle a été effectuée en interne. 

En synthèse, trois aspects se démarquent des résultats de l’enquête sur la certification Qualiopi : 

  • 5% des sondés déclarent ne jamais avoir entendu parler de Qualiopi ! 
  • 83% des OF certifiés déclarent s’être lancé dans la démarche dans le but, entres autres, d’attester de la qualité de leurs formations (alors que Qualiopi atteste de la qualité du processus organisationnel de la formation) 
  • Une large majorité, soit 84 %, affirme que la préparation essentielle a été effectuée en interne. A l’heure de la floraison des offres d’accompagnement pour le moins non recommandable (Qualiopi en deux heures ouvrées) c’est une bonne chose