Menu hamburger

© Certifopac 2023, tous droits réservés.

Accréditation n° 5-0620. Portée disponible sur www.cofrac.fr

Qualiopi Indicateur 19 : Ressources pédagogiques

Publié le 7 décembre 2022

Mis à jour le 5 septembre 2023

Le prestataire met à disposition du bénéficiaire des ressources pédagogiques et permet à celui-ci de se les approprier.

Niveau attendu de l’indicateur 19 sur les ressources pédagogiques

Démontrer que les ressources pédagogiques existent, sont actualisées et disponibles et démontrer que des dispositions sont mises en place afin de permettre aux bénéficiaires de se les approprier.

L’indicateur 19 interroge sur les points suivants :

  • Les ressources pédagogiques existent-elles ?
  • Ces ressources sont-elles actualisées, disponibles et accessibles ? Comment ?
  • Des dispositions sont-elles mises en place afin de permettre aux bénéficiaires de se les approprier ? Quelles sont-elles ?

L’évaluation de l’indicateur 19 peut porter sur :

  • Examen documentaire de l’existence des ressources pédagogiques ;
  • Vérification par échantillonnage de l’actualisation des ressources, leur diffusion et leur accessibilité, ainsi que l’aide à leur appropriation par le bénéficiaire;
  • Entretien avec le personnel portant sur les modalités d’appropriation des ressources par les bénéficiaires.

Exemples d’éléments de preuve de l’indicateur 19

Ressources pédagogiques mises à disposition des bénéficiaires : supports de cours/d’explicitation des compétences, vidéos, fiches pratiques, outils d’exploration du monde du travail et projections professionnelles, liste des ressources documentaires en lien avec les domaines ciblés par la prestation dont dispose le prestataire (fiches RNCP…), typologie des ressources pédagogiques (internet, abonnements revues spécialisées, centre de ressources), modalités d’accès aux ressources pour les bénéficiaires, les équipes pédagogiques,  modalités activées pour faciliter l’utilisation et l’appropriation par les bénéficiaires des ressources (présentiel, à distance, espace partagé), dispositif de veille et d’actualisation des ressources pédagogiques.

Non-conformité potentielle lors de l’évaluation de l’indicateur 19

L’ élément suivant peut entraîner une non-conformité mineure :

  • Défaut ponctuel et non répétitif dans les ressources et dispositions (moyens) mises en place ;

Les éléments suivants peuvent entraîner une non-conformité majeure :

  • Défaut répétitif dans les ressources et les dispositions mises en place ;
  • Absence de dispositions ;

Obligations spécifiques

Bilan de Compétences et l’indicateur 19

Espace documentaire ou outils dématérialisés ou plateforme pédagogique numérique, données socio-économiques relatives au projet professionnel, modalités d’appui à l’exploration des hypothèses d’évolution professionnelle (supports, liste de personnes ressources, ateliers) ;

Personnes en Situation de Handicap (PSH) et l’indicateur 19

Pour les PSH, modalités d’accès ou supports spécifiques et capitalisation des aménagements mis en œuvre.

Nouveaux entrants et l’indicateur 19

  • Démontrer que les ressources pédagogiques sont prévues, et des dispositions seront mises en place afin de permettre aux bénéficiaires de se les approprier. La mise en œuvre sera auditée lors de l’audit de surveillance.

Qu’est ce qu’une ressource datée et actualisée ?

Peu importe quelle source, l’auditeur doit pouvoir vérifier la date de création ou de mise à jour.

Quels sont les éléments de preuve pour une formation à distance ?

Il faut démontrer à l’auditeur que l’organisme fait en sorte que l’apprenant s’approprie les exigences de la formation de manière virtuelle.

Je suis organisme de formation, dois-je fournir le contenu de mes nouvelles formations ?

L’auditeur va vérifier le process qui est mis en place derrière la nouvelle formation.
S’il n’y a pas de contenu, cela vaudra une non-conformité.

Quelles ressources dois-je fournir pour des bénéficiaires en situation d’handicap ?

Il faut que les ressources de la formation soient adaptées à un bénéficiaire en situation de handicap.

Contenu écrit par :
Raphaelle Ramey

Responsable Communication chez Certifopac